PME: l'Europe peut financer votre innovation!

Actualité

PME: l'Europe peut financer votre innovation!

Il est parfois un peu difficile de s’y retrouver : la Suisse est géographiquement en Europe, mais pas dans l’Union Européenne. Elle fait partie de l’espace Schengen de libre-circulation des personnes, mais l’introduction en Suisse de plus de 500g de viande bovine par personne, achetée chez nos voisins européens, devient un casse-tête à la douane.

Les résultats de la votation du 9 février 2014 ont encore ajouté une couche de complexité : la Suisse ayant voté en faveur d’une limitation de l’immigration, des accords bilatéraux ont, en représailles, été remis en question par l’Union Européenne.

Nous semblons aujourd’hui être en partie sortis de cette zone de turbulences et le programme européen de soutien à l’innovation, Horizon 2020, s’applique aux entreprises suisses depuis le 1er janvier 2017. Cerise sur le gâteau : ces aides financières sont des subventions. Vous n’aurez donc ni à les rembourser ni à céder une partie de votre capital ! Ces nouvelles opportunités de croissance et de compétitivité pour l’économie helvétique ont été célébrées à Genève le 7 avril dernier en présence de représentants de la Commission Européenne, de SwissCore et du canton de Genève, lors de la journée H2020 Reloaded, qui a été organisée par le Service Recherche de l’Université de Genève et Euresearch Genève.

Quelles entreprises peuvent prétendre à un financement à l’innovation par Horizon2020 ?

Sous le nom Horizon 2020 coexistent différents programmes de soutien à la recherche et à l’innovation, pour un montant total d’aides de presque 80 Mrds € jusque 2020, dont 8 milliards destinés aux PME. Par PME, on entend une entreprise indépendante de moins de 250 employés, et soit de moins de 50 M € de chiffre d’affaires, soit de moins de 43 M € d’actifs au bilan. Il est à noter qu’en 2017, SME Instrument, le programme de point pour l’innovation dans les PME, est pour la première fois accessible aux entreprises suisses. En trois ans depuis son lancement, ce programme a déjà soutenu près de 2'500 PME dans toute l’Europe, qui ont vu leur CA augmenter en moyenne de 250%, et le nombre de leurs employés de 122%. Pour cette année, 13 secteurs d’innovation sont finançables sous SME Instrument, dont : biotechnologies, nanotechnologies, santé et vieillissement de la population, développement durable dans l’agriculture, transport et mobilité douce, économies d’énergie et de matières premières, sécurité. En 2018, toute PME innovante pourra postuler, indépendamment de son secteur d’activité. Il y a quatre dates de soumission des demandes de subvention par an et il est possible de re-postuler pour le même projet.

Quelles sont les aides disponibles pour les PME dans SME Instrument?

Les subventions sont débloquées sur deux étapes de développement du projet :

  1. Aide à l’étude de faisabilité : pour passer de l’idée au concept. Une aide fixe de 50'000 € et de coaching professionnel jusqu’à trois jours est utilisable sur 6 mois maximum pour évaluer la faisabilité technique, commerciale et pratique d’une idée de business. Une candidature sous forme de description de l’idée en moins de 10 pages suffit et l’aide demandée ne doit pas dépasser 70%  du budget total du projet.
  2. Aide au développement : pour passer du concept à la commercialisation. Une aide qui s’échelonne entre 500'000 € et 2.5 M € et qui comprend jusqu’à 12 jours de coaching professionnel est utilisable sur un à deux ans pour tester le prototype et développer le produit fini. Le dossier de candidature consiste en un business plan d’une trentaine de pages, et l’aide demandée ne doit pas dépasser 70%  du budget total du projet.

Quelles sont vos chances de financement ?

Pour être retenu, votre projet doit avoir une dimension pan-européenne et obtenir un bon score sur trois dimensions : excellence, impact et implémentation. L’excellence : votre projet a un potentiel d’innovation élevé et est unique. L’impact : votre innovation apporte une solution à un besoin avéré et urgent des marchés européens et globaux. L’implémentation : votre plan de travail est cohérent et efficace et votre société dispose d’une équipe expérimentée.
Pour la phase 1, le taux moyen d’acceptation des dossiers est de 8%. Pour la phase 2, elle de 6%. Il est à noter que les chances de succès sont plus importantes (+30%) si votre projet était déjà financé en phase d’étude de faisabilité.

Comment augmenter vos chances de succès ?

Il faut viser l’excellence et investir des ressources adéquates. Il convient bien entendu de déposer un dossier solide, avant la prochaine date de soumission du 6 septembre 2017 (phase 1) et 18 octobre 2017 (phase 2). Votre business plan pour candidater pour la phase 2 doit être structuré et détaillé.
Etant donné les enjeux et le niveau de détail attendu, il est important de contacter votre bureau régional Euresearch, où le point de contact PME pourra vous renseigner sur les spécificités du programme et les modalités de présentation de votre dossier, ainsi que sur d’autres types de financement européen de soutien de l’innovation.
Il pourrait être également judicieux de  vous appuyer sur un consultant en stratégie, qui vous guidera à l’aide d’outils spécifiques tels que le PESTLE, le SWOT, Value Proposition Canvas ou Business Model Canvas, et vous apportera une vie externe et critique à votre dossier, tout en y consacrant le temps nécessaire pour obtenir un résultat de qualité.

Source : Bilan online / 20.06.2017 / Alexandra Marcoin-Karacsonyi

Information
  • article
  • 18 juil 2017

Chambre patronale

La Chambre Patronale est l’organe politique de l’Union Patronale du Canton de Fribourg. Elle est le porte-parole des PME membres et prend les décisions pour tout ce qui concerne les consignes de vote et autres objets politiques. La défense des intérêts des PME est une des préoccupations majeures de la Chambre Patronale ...

Lire la suite +

Services

L’UPCF se profile en tant qu’interlocuteur incontournable pour la défense des intérêts patronaux et des PME dans des domaines tels que : formation professionnelle, soutien juridique, conditions de travail et salariales, fiscalité etc.

Lire la suite +

Conseil d'administration

Lire la suite +