Les inégalités de revenus n’augmentent pas

Actualité

Les inégalités de revenus n’augmentent pas

Les Suisses sont riches et relativement égaux. Les revenus disponibles ont augmenté pour toutes les catégories depuis 2007, en particulier les bas salaires, selon une étude du laboratoire d’idées.

 «Revenus en hausse et inégalités stables, la cohésion nationale n’est pas remise en cause en dépit des titres des médias et des discours émotionnels. Les faits montrent qu’en Suisse la répartition des revenus n’est pas plus inégale en 2015 qu’elle l’était en 2007», a déclaré à la presse Peter Grünenfelder, directeur d’Avenir Suisse, vendredi à Zurich, à la présentation d'une étude. Pour arriver à ce constat, le laboratoire d’idées s’est penché sur les statistiques des revenus disponibles des différentes classes d’âge et des salaires entre 2007 et 2015. Le revenu disponible comprend l’ensemble des revenus, y compris les transferts et allocations sociales, après inflation, impôts et taxes. Par définition, il n’intègre pas les frais de logement ni les primes d’assurance maladie. L’analyse ne concerne pas l’évolution des fortunes.

Un débat malsain

Peter Grünenfelder regrette que le débat actuel soit teinté de jalousie, d’envie et une volonté de «creuser un fossé entre l’économie et les gens». Ce n’est pas une base solide pour définir une politique, regrette-t-il.
La hausse des revenus réels disponibles s’élève à 2,5% pour les plus bas revenus entre 2007 et 2015. Elle descend ensuite à environ 1,5% pour les classes moyennes et à 1% pour les revenus supérieurs. «En Suisse, la prospérité profite à tout le monde», déclare Natanael Rother, auteur de l’étude. L’analyse montre une baisse des inégalités depuis 2007 au sein de toutes les classes d’âge, à l’exception d’une tendance à la hausse pour les plus de 75 ans et les 45 à 55 ans. Mais par exemple pour les 18 à 35 ans, la relation entre les 20% de revenus les plus hauts et les 20% les plus bas est tombée de 4 à 3,5, selon l’étude.

Hausse de 6% pour les 18 à 35 ans

Au total, le revenu médian (celui qui comprend autant de revenus au-dessus qu’en dessous) s’est accru de 6% entre 2007 et 2015 pour les 18 à 35 ans (aux prix de 2015). La croissance atteint 18% pour les 35 à 45 ans, 9% pour les 45 à 55 ans, 5% pour les 55 à 65 ans, 11% pour les 65 à 75 ans et 8% au-dessus de 75 ans. Natanael Rother estime que la combinaison entre un revenu par habitant élevé et une stabilité des écarts salariaux, telle qu’elle existe en Suisse, est un phénomène rare sur le plan international. La part des revenus reçue par les bas salaires est de 15 points de pour-cent supérieure à celle que l’on observe en Europe. Pour les revenus supérieurs, cette part est généralement inférieure à la moyenne européenne.

Un problème sociétal mais pas lié au marché

S’il existe un problème en Suisse, aux yeux de Peter Grünenfelder, il se situe au sein des distorsions sur le marché du travail que causent les salaires minimaux inscrits dans les conventions collectives et les mesures d’accompagnement. Ces réductions à la flexibilité du marché se traduisent par une hausse du chômage de longue durée ces dernières années.
Le débat sur la précarité n’est pas la conséquence d’une plus grande inégalité des salaires, mais de certaines évolutions structurelles au sein de la société, par exemple la hausse des divorces et des personnes seules, selon Avenir Suisse. Il n’est pas lié au cadre relativement libéral qui règne sur le marché du travail.
D’ailleurs, la meilleure assurance contre la pauvreté, c’est le fait d’avoir un emploi, avance Peter Grünenfelder. C’est pour cette raison qu’en vertu du système d’apprentissage le taux de chômage des jeunes est plus bas en Suisse qu’au sein des pays voisins. Les statistiques de pauvreté, publiées en mai par l’Office fédéral de la statistique, signalent aussi une amélioration, ajoute-t-il. Le taux de 7% en 2015 est inférieur aux 9% de 2006, observe Peter Grünenfelder

Source : Le Temps online / 1er septembre 2017 / Emmanuel Garessus

Information
  • article
  • 05 sep 2017

Recommandations de votations & résultats

Lire la suite +
Evènement

Evènements

Découvrez les prochains événements de l'UPCF et de ces partenaires dans votre région.

Lire la suite +

Services

L’UPCF se profile en tant qu’interlocuteur incontournable pour la défense des intérêts patronaux et des PME dans des domaines tels que : formation professionnelle, soutien juridique, conditions de travail et salariales, fiscalité etc.

Lire la suite +